[]
Site du CNG

Questions fréquemment posées (FAQ)

Cette rubrique a vocation à répondre aux questions les plus fréquemment posées par les candidats à propos du concours organisé par le Centre national de gestion (CNG). Vous trouverez également des informations relatives au concours dans les « Textes de référence » à la rubrique « Concours national de praticien des établissements publics de santé ». Ce site devrait répondre à la plupart de vos interrogations. Dans le cas contraire, n’hésitez pas à contacter la gestionnaire du concours.



Quelles sont les différences entre les deux types de concours ?

Puis-je concourir au titre de plusieurs spécialités et combien sont ouvertes au concours ?

J’ai obtenu mes diplômes dans un pays membre de l’union européenne, puis-je concourir ?

Comment se compose le dossier de candidature au CNPH ?

Comment se compose le dossier technique ?

Quand et où envoyer le dossier d’inscription ?

Quelles sont les conditions requises pour l’admission au concours de type 1 ?

Quelles sont les pièces justificatives requises pour le concours de type 1 ?

Pourquoi les pièces justificatives du dossier administratif de type 1 sont-elles importantes ?

Comment saurai-je si ma demande a été prise en compte ?

Quelle est la durée de validité de la liste d’aptitude ?

Combien de fois puis-je me présenter au CNPH ?



Quelles sont les différences entre les deux types de concours ?

Le concours de type 1 et celui de type 2 ne s’adressent pas au même public et ne comporte pas le même nombre d’épreuves.

- Le concours de type 1 est ouvert aux titulaires d’un diplôme de docteur en médecine, en chirurgie dentaire ou en pharmacie, ayant validé le troisième cycle d’études et pouvant justifier de deux années de fonctions effectives de médecin, de pharmacien ou d’odontologiste dans les 5 ans précédents la fin de l’année d’ouverture du concours. Ces fonctions doivent avoir été exercées à temps plein dans une administration, un établissement public ou un organisme à but non lucratif. Les fonctions exercées à temps partiel sont prises en compte au prorata de leur durée.
Les candidats qui ne satisfont pas à l’une de ces deux conditions doivent concourir en type 2.

- Le concours de type 1 comporte un entretien avec le jury et un examen sur dossier des titres et travaux et service rendus. Les candidats en type 2 doivent passer une épreuve orale supplémentaire de contrôle de connaissances professionnelles.

Puis-je concourir au titre de plusieurs spécialités et combien sont ouvertes au concours ?

Vous ne pouvez vous présenter, pour une même session, qu’à un seul type d’épreuve et dans une seule spécialité.
La liste des spécialités ouvertes est jointe en annexe de l’arrêté portant ouverture du concours.

J’ai obtenu mes diplômes dans un pays membre de l’union européenne, puis-je concourir ?

Les personnes titulaires d’un diplôme, certificat ou autre titre permettant l’exercice de la spécialité, délivré par un état membre de l’Union européenne, partie à l’accord sur l’Espace économique européen ou par la Confédération suisse peuvent concourir dans les mêmes conditions que celles dont le diplôme a été délivré en France.

La copie du diplôme, exigée pour l’inscription, doit être accompagnée d’une attestation de conformité à la directive 2005/36/CE du Parlement européen et du Conseil de l’Europe du 7 septembre 2005 relative à la reconnaissance des qualifications professionnelles.

Les fonctions effectives exigées pour l’inscription en type 1, effectuées dans un des pays nommés précédemment, sont prises en compte dans les mêmes conditions que celles exercées en France.

Comment se compose le dossier de candidature au CNPH ?

Le dossier de candidature au CNPH se compose de deux dossiers distincts : un dossier administratif et un dossier technique.

- Le dossier administratif est composé d’une base commune aux deux types de concours. Le concours de type 1 exige des pièces supplémentaires relative aux fonctions exercées.

- Le dossier technique, dont la composition est commune aux deux type, comprend un sous-dossier « titres et travaux » et un sous-dossier « Services rendus ».

Vous trouverez le tableau récapitulatif de la composition du dossier de candidature à la rubrique « Concours national de praticien des établissements de santé ».

Comment se compose le dossier technique ?

Article 6 de l’arrêté du 29 juin 2007 relatif à l’organisation des épreuves du concours de praticien des établissements publics de santé :

« Outre les pièces mentionnées à l’article précédent [relatif au dossier administratif], le dossier de candidature doit comporter un dossier technique constitué par :

1° Un sous-dossier titres et travaux qui concerne l’ensemble des diplômes, titres et travaux scientifiques du candidat ;

2° Un sous-dossier services rendus qui concerne son activité professionnelle depuis son inscription auprès de l’ordre ou, à défaut, depuis l’obtention du diplôme permettant l’exercice de sa profession.

Tout élément mentionné dans ce dossier doit être accompagné de pièces justificatives, numérotées et récapitulées dans une liste annexée à chaque dossier. »

Quand et où envoyer le dossier d’inscription ?

Le dossier de candidature doit être déposé ou envoyé au siège de l’ARS de votre lieu de résidence par courrier recommandé avec accusé de réception durant la période d’inscription prévue par l’arrêté d’ouverture du concours.
Aucun complément de dossier ne sera accepté au-delà de la date de clôture de cette période.

Vous trouverez l’arrêté d’ouverture du concours ainsi que les adresses des sièges des ARS à la rubrique « Inscription au concours ».

Quelles sont les conditions requises pour l’admission au concours de type 1 ?

Plusieurs conditions sont requises. Le concours de type 1 est ouvert aux titulaires d’un diplôme de docteur en médecine, en chirurgie dentaire ou en pharmacie, ayant validé le troisième cycle d’études et pouvant justifier de 2 années de fonctions effectives de médecin, de pharmacien ou d’odontologiste dans les 5 ans précédant le 31 décembre de l’année d’ouverture du concours.

Ces fonctions doivent avoir été exercées à temps plein dans une administration, un établissement public ou un organisme à but non lucratif.
Les fonctions exercées à temps partiel sont prises en compte au prorata de leur durée.

Quelles sont les pièces justificatives requises pour le concours de type 1 ?

Afin de justifier des deux années de fonctions effectives, le candidat doit fournir des pièces mentionnant clairement la nature des fonctions exercées, les périodes ainsi que les quotités de travail. Il peut s’agir des arrêtés de nomination, des contrats de travail ou les attestations délivrées par l’autorité ayant procédé à la nomination ou au recrutement.

Pourquoi les pièces justificatives du dossier administratif de type 1 sont-elles importantes ?

L’absence des pièces justificatives attestant des fonctions exercées, requises pour l’inscription en type 1, entraine automatiquement l’inscription du candidat en type 2.

Comment saurai-je si ma demande a été prise en compte ?

Suite à l’envoi de votre dossier de candidature à l’ARS, celle-ci traitera votre demande afin de déterminer si vous remplissez les conditions requises pour l’inscription au type souhaité.

Deux listes provisoires sont mises en ligne par le CNG à la rubrique « Inscription au concours ».
Ces listes permettent aux candidats de signaler à la gestionnaire du concours une anormalité relative à l’inscription sur une liste ou une éventuelle erreur concernant leur état civil.
Il est donc important de s’y référer régulièrement avant la parution de la liste définitive.

Chaque candidat recevra une convocation sur laquelle figureront la date et les horaires de passage ainsi que les coordonnées du lieu des épreuves.

Quelle est la durée de validité de la liste d’aptitude ?

La durée de validité de la liste d’aptitude est de 4 ans à compter de sa date de publication au JORP.

Combien de fois puis-je me présenter au CNPH ?

Vous n’êtes pas reçu : Il n’y a pas de limitation du nombre de candidature.
Vous êtes lauréat : Vous pouvez concourir tant que vous n’avez pas pris de poste.
Vous êtes PH titulaire : Vous ne pouvez être admis à concourir sauf si vous démissionnez avant les épreuves.